Les bienfaits de la course à pied quand on est une femme

Si le running est un sport très populaire chez les hommes, il a encore beaucoup de mal à séduire la gente féminine. En tant que femmes, nous avons tendance à craindre les chocs et blessures, qui font généralement partie du quotidien des runners. Or, les championnes de marathons et semi-marathons vous le diront : les avantages du running vont bien au-delà de la simple amélioration de la foulée ou de l’endurance. En fait, presque tout l’organisme profite des bienfaits de la course à pied. Faisons un tour d’horizon sur les principales vertus que le running régulier procure aux femmes.

Courir pour prendre soin de ses articulations

C’est l’avantage le plus évident de la course à pied : courir régulièrement vous aide à garder vos articulations en bonne santé. Les scientifiques reconnaissent que le running permet d’éviter l’arthrose, en renforçant et en protégeant les articulations. En effet, les mouvements induits par la course à pied permettent de lubrifier les articulations et prendre soin du cartilage. Mais alors, qu’en est-il des runners qui se blessent et se trouvent ensuite contraints de renoncer à ce sport ? Les scientifiques assurent que les blessures ne résultent pas de problèmes articulaires, mais plutôt des tissus affaiblis par un surentraînement ou l’utilisation d’une mauvaise technique d’entraînement. Retrouvez dans cet article toutes les astuces pour prendre soin de vos articulations lors d’une séance de running.

Courir pour perdre du poids

Le running est sans doute l’entraînement cardio le plus simple et le plus efficace qui soit ! Il vous permet de commencer lentement et d’évoluer progressivement pour atteindre un niveau physique élevé. Une étude américaine a d’ailleurs révélé que le cardio-training est la méthode la plus efficace pour réduire la masse graisseuse. Et si la plupart des gens considèrent l’haltérophilie comme la méthode pour perdre du poids, ce n’est tout simplement pas le cas.

Bien entendu, vous ne pouvez pas avaler tous les aliments que vous trouvez pour perdre du poids, sous prétexte que vous faites de la course à pied. Un bon programme minceur consiste toujours à une alimentation saine et adaptée, que l’on adopte en complément d’une activité physique régulière.

Courir pour éviter la perte musculaire et osseuse

On a tendance à dire que la musculation est excellente pour préserver et développer les muscles ainsi que pour maximiser la densité osseuse. Mais pour celles qui rechignent à soulever des charges, la course à pied est une excellente alternative pour atteindre ces résultats, sans pour autant risquer de se blesser avec des haltères.

Courir pour prendre soin de son cœur

Une récente étude britannique a révélé que la pratique du running procure des bienfaits considérables sur la santé du cœur, notamment en augmentant le taux du bon cholestérol (HDL). Cette vertu va d’ailleurs de pair avec la réduction du mauvais cholestérol (LDL), que vous pouvez atteindre à l’aide d’un exercice d’aérobie. De même, une étude portant sur l’hypertension a clairement mentionné les vertus de la course à pied pour la réduction de la pression artérielle.

La course à pied pour mieux vieillir

Parmi les autres bienfaits du running (certains sont à découvrir dans cet article), on dit aussi que ce sport permet de repousser les conséquences néfastes de la vieillesse. En effet, celui-ci ralentit également le processus de vieillissement, notamment en stimulant la sécrétion des hormones de croissance qui ont tendance à se raréfier avec l’âge.

Une étude pilote, conduite par Osthus et Sgura, a notamment pu observer que le vieillissement des cellules télomères des runners est de 75% inférieur à celui des cellules d’une population comparative. Pour rappel, les télomères sont des cellules situées à l’extrémité des séquences ADN, dont la taille diminue avec l’âge, ce qui constitue un marqueur du vieillissement. Or, au cours de l’étude pilote, il s’avère que la taille des télomères a diminué de seulement 10% chez les runners, tandis qu’elle avoisine les 40% chez les non coureurs.

La course à pied pour prendre soin de sa peau

Le stress est bien connu pour induire des pathologies cutanées comme le psoriasis et l’eczéma. Or, l’effet apaisant de la course à pied peut améliorer la peau et combattre la baisse de la confiance en soi, qui touche souvent les personnes souffrant d’affections cutanées à long terme.

Les bienfaits du running sur le foie et les intestins

La course à pied est également efficace pour éviter la maladie du foie gras humain. Aussi connu sous le nom de stéatose hépatique, ce trouble désigne l’accumulation excessive de graisse dans les cellules du foie. Dans la plupart des cas, cette maladie est inoffensive mais risque d’entraîner des conséquences plus sévères, comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou encore la cirrhose.

En ce qui concerne les intestins, la course à pied permet de réduire de moitié le risque de contracter le cancer de l’intestin. Cette vertu s’accompagne aussi du soulagement des symptômes du syndrome du côlon irritable, aussi appelé syndrome de l’intestin irritable (SII) : constipation, ballonnements…

Les bienfaits du running sur les ovaires

En France, 5 à 10% des femmes souffrent du syndrome des ovaires polykystiques (ou Sopk), qui constitue la première cause de troubles de la fertilité chez la femme. Cette pathologie s’accompagne souvent d’une prise de poids excessive tout en réduisant la chance de perdre du poids. Ici, la course à pied constitue un véritable coup de pouce physique et psychologique, ce qui permet de venir à bout du Sopk.

La course à pied pour un cerveau en bonne santé

Une séance de running permet de libérer des hormones bienfaisantes pour le cerveau, ce qui réduit le stress, l’anxiété et la dépression. De plus, le risque de démence et d’AVC est également sensiblement réduit lorsque la circulation cérébrale est maintenue en bonne santé. Il s’en trouve que la concentration, la mémoire et la motivation s’affinent avec le temps tandis que le sommeil s’améliore davantage.

La course à pied pour la bonne santé des yeux

Enfin, courir régulièrement permet également de prévenir les maladies oculaires, telles que le glaucome, où la pression interne de l’œil augmente pour entraîner la cécité. Or, une séance régulière de running permet de réduire jusqu’à 25% le risque de contracter ces pathologies.

Laisser un commentaire